Ménage de Printemps

 

Auteur : Ayana

 

On le dit ... Le printemps est le moment des "Grands Ménages" ...

 

Alors, oui bien sûr, l'occasion d'ouvrir les fenêtres, de bouger les meubles et de nettoyer un peu partout ... Mais avec l'Ostara qui s'avance, n'est pas aussi l'occasion de bruler quelques simples pour dégager les lieux et leurs habitants.

 

Aussi je vous propose un petit (tout petit) tour d'horizon des simple à faire bruler en vos encensoirs.

 

Brûler pour purifier

 

A travers l’histoire, la résine comme les encens et la myrrhe, ont été brûlés lors de rituels de purification. La résine en elle-même ne s’allume pas facilement. Pour la brûler, vous aurez besoin de disposer une rondelle de charbon de bois dessous. Allumez le bord de la rondelle de charbon de bois avec une longue allumette ou un briquet et placez-le sur une surface ininflammable, tel que du sable. Laissez-lui une minute pour chauffer, puis saupoudrer une petite quantité de résine sur le dessus. Surtout, gardez un œil attentif sur le charbon de bois incandescent.

L’encens permet de mener des demandes aux cieux dans sa fumée. Il est également utilisé pour calmer les esprits dispersés, ce qui est utile pour la méditation. L’encens peut aussi avoir des avantages pour la santé, car il produit une fumée antibactérienne.

 

Brûler du cèdre pour le désencombrement

 

Brûler du cèdre est un excellent moyen de se libérer de mauvaises ondes. Par exemple, lorsque vous êtes enfin parvenus à vous débarrasser de ces vêtements qui portent un bagage émotionnel important, le cèdre qui brûle chasse les énergies persistantes de l’espace. De même, si vous achetez des objets d’occasion ou anciens, vous pouvez répandre autour la fumée de cèdre pour les dégager des énergies de leurs anciens propriétaires.

 

Brûler de l’herbe sacrée pour des ondes d’amour

 

Yerba Santa, herbe sacrée en mexicain, est un petit arbuste aussi connu sous le nom de Mountain Balm herbe des montagnes ou Bear’s Weed Herbe à ours en anglais.

 

Yerba Santa est traditionnellement brûlée pour aider à guérir les cœurs brisés. L’herbe sacrée est également intéressante à intégrer à votre rituel cérémonial pour gérer ce qui relève de l’amour propre ou dans une démarche consistant à prendre davantage soin de soi.

 

Brûler du romarin pour accompagner le renouveau

 

Le romarin est souvent brûlé pour créer un nouveau départ dans la vie. Que ce soit pour briser une habitude, pour se lancer dans une nouvelle voie, ou pour s’ouvrir à plus de créativité ; le parfum puissant du romarin peut aider à ouvrir les portes au renouvellement.

 

Brûler de l’armoise pour des nuits de rêve

 

L’armoise nous rappelle à nos lectures de romans fantastiques et ses effets sont tout aussi fantastiques ! Brûler de l’armoise dans votre chambre à coucher encense les rêves, spécialement les rêves lucides et les rêves d’aventures.

 

Brûler du genièvre pour le confort

 

Vous pouvez brûler du genièvre si vous recherchez à être plus à l’aise dans votre maison. Ses flux de fumée évoluant à travers l’espace apportent une énergie plus pure et sacrée.

 

Brûler de la myrrhe

 

La myrrhe est utilisée pour calmer l’esprit et aligner les centres d’énergie du corps. C’est pourquoi elle est également souvent brûlée avant une séance de méditation. Comme l’encens, elle peut aussi avoir des effets bénéfiques pour la santé.

 

Brûlez du Palo Santo pour la prospérité

 

Le Palo Santo est un bois sacré qui vient de l’arbre du même nom qui pousse sur les côtes d’Amérique du Sud. Les chamans l’ont traditionnellement utilisé pour chasser les énergies négatives et accroître l’amour et la prospérité. Il brûle assez lentement et son parfum boisé est riche et accueillant.

 

Brûler du bois de santal pour se recentrer

 

Ces petits cônes de bois de santal à l’odeur agréable quand ils brûlent, remplissent l’air avec des senteurs de terre. Ils sont utilisés en aromathérapie pour favoriser le centrage.

 

Brûler de l’Encens tibétain traditionnel pour plus de clarté

 

Les monastères tibétains utilisent un Encens composé d’extraits de 38 herbes de l’Himalaya, destiné à purifier profondément l’espace en se consumant. Il induit le calme et de clarté, créant un sanctuaire méditatif.