Les Noms des Lunes

Réalisation Ayana

Une petite information (sans prétention) sur les noms qui sont (ou purent avoir été) donnés aux différentes lunes de l’année …

 

Première information de base

 

Depuis la nuit des temps nos ancêtres préhistoriques ont (en plus des 4 éléments) idolâtrer l’astre lunaire … La raison en est fort simple ! Autant les éléments quelque l’Eau, le Feu pouvaient être tantôt salvateur, tantôt destructeur, autant Dame Lune restait l’image de la douceur (on pourrait y voir la douceur féminine, même si sans doute à ces époques reculées douceur et féminité restaient fort relatif) et le réconfort lumineux dans la nuit « NOIRE ». Si l’astre solaire disparaissait chaque soir, pour aller on ne sait où, plongeant dans la peur, le froid et l’isolement le plus profond ces civilisations. La lune, elle, malgré sa phase nouvelle (et donc invisible) restait fidèle amie chaque nuit ! Des comparaisons entre les phases lunaires (Absence pour la NL, croissance lente en sa partie ascendante, surbrillance (voir aveuglement et brûlure) en sa plénitude et déclin lent et constant en sa décroissance) et le Feu ont par ailleurs été mise à jour. Ainsi l’on retrouvera (plus tard, bien plus tard) la notion de « Feu Nouveau », celle en la définition que certaines lunes (les rousses comme par hasards [les roux sont toujours et depuis fort longtemps connotés négativement] qui brûleraient récoltes et … Humains Voir les légendes sur le Garous …

 

Ainsi la Lune passait pour être ce feu dans la nuit, qui jamais ne s’éteint vraiment, mais qui naît et renaît constamment de cycle en cycle … Pas étonnant que l’on s’en soit servi (fort tôt) pour calculer les mois (menstruation, mensuel). Car à la différence du soleil, même quand elle était « absente » (en NL) elle ne manquait pas vraiment aux hommes. Alors que le soleil, lui en se couchant posait un réel problème existentiel à ces Hominidés … Difficile à comprendre de nos jours, en le confort de nos ville et village « sur éclairés ». Mais quand était-il à ces époques où le noir devenait le compagnon de tous les dangers (Animaux sauvages, écueils sur les pistes, précipices, peur (tout simplement) qui n’a jamais eu peur du noir même en 2019 ?)

 

Ne perdons pas, non plus, de vu la notion de « soudaineté » de la tombée de la nuit … En effet, il semble que bien des humanoïdes ont vécus plus près de l’équateur que nous le sommes actuellement. Lieu où, les levés et les couchés de soleil sont « brutaux » et « rapides ». Et où, même encore de nos jours, il reste plus sage d’anticiper la soudaine tombée de la nuit qui apporte une désorientation immédiate (que ce soit dans les grands déserts ou les jungles épaisses) et un abaissement considérable de la température.

 

Revenons-en à Dame Lune, et à son pouvoir de rassurer de réconforter (plus tard même de guider) tel un phare dans la plus violente des tourmentes en mer …

Ainsi les civilisations anciennes et les peuples indigènes ont créé différents noms pour les différentes lunes de l’année. Certains ont attribué des connotations mystiques qui, au fil du temps, ont fini par être adoptés par pratiquement toutes les cultures.

 

S’il ne faut pas perdre de vue, que la Première Lune d’un mois est la Nouvelle lune, non la Pleine Lune. Même si les anciens, n’ayant guère les moyens de visualiser la nouvelle lune que l’on ne voit justement pas. Bien des cultures se focalisaient sur la Pleine Lune …

 

Erreur compréhensible à l’époque, beaucoup moins de nos jours …

 

Pourtant les Wiccans, si « Parfaits » en sont restés à cette notion « primitive » et ne considèrent nullement le fait astronomique de la Nouvelle Lune …

 

Elle est même absente dans leur représentation du cycle (La triple Lune) … Cette négation démontrant leur parfaite ignorance de l’astronomie …

 

Au fil des temps, ceux qui furent nommés (plus tard) païens adoraient donc la lune en tant que divinité et croyaient fermement (et à juste titre) en son influence sur les marées, les récoltes et les cycles féminins. C’était également le seul élément (pour ne pas dire l’élément clé) pour enregistrer le passage du temps (les premiers calendriers n’étaient que lunaires). On note qu’en 2019 bien des cultures et des traditions s’appuient toujours sur la Lune (Début de Ramadan à l’avènement du premier croissant de la neuvième lune de l’année, les Pâques qui sont le dimanche qui suit le quatorzième jour de la Lune qui atteint cet âge au 21 mars ou immédiatement après, le mois juif qui correspond au temps d'une révolution de la lune autour de la terre, etc.).

 

Chaque culture attribuait donc, aux pleines lunes, les noms liés à l’époque de :

  • Leur production (la lune de la moisson pour les Hopis), 
  • De la faune (la lune de chauve-souris pour les Mayas),
  • De la flore locales (la lune de saule pour les Celtes).

S’il est vrai que de nombreux calendriers lunaires continuent d’être utilisés et disséminés (Maya, Celtic), les noms de lunes les plus connus aujourd’hui, ont leur origine en Amérique du Nord.

 

On croit que, en réalité, ils sont basés sur une fusion entre les noms de lunes donnés par les peuples amérindiens, et ceux attribués par les colons anglais et allemands.

 

L’Almanach du Fermier du Maine, publication nord-américaine publiée annuellement à partir de 1818 et consacrée à la relation entre les semis et les données astronomiques et climatologiques, qui utilise ces dénominations combinées.

 

De la même manière, les courants spirituels modernes liés à la nature, utilisent la même séquence des noms de lunes pour enregistrer le passage du temps (ce qui démontre la popularité du système).

 

En ce sens, les noms des lunes de l’année se place sur la Nouvelle Lune histoire de ne pas fausser le déroulement mensuel. Il reste dérivé de la combinaison des appellations autochtones, anglaises et allemandes. Ainsi l’on obtient généralement et le plus fréquemment utilisé les noms suivants :

 

Nouvelle Lune de Janvier et cycle lunaire complet (même s’il se perpétue en février) :

Lunes du Loup

 

Nouvelle Lune de Février et cycle lunaire complet (même s’il se perpétue en mars) :

Lune de neige

 

Nouvelle Lune de Mars et cycle lunaire complet (même s’il se perpétue en avril) :

Lune du ver

 

Nouvelle Lune d’Avril et cycle lunaire complet (même s’il se perpétue en mai) :

Lune rose

 

Nouvelle Lune de Mai et cycle lunaire complet (même s’il se perpétue en juin) :

Lune des fleurs

 

Nouvelle Lune de Juin et cycle lunaire complet (même s’il se perpétue en juillet) :

Lune de fraise

 

Nouvelle Lune de Juillet et cycle lunaire complet (même s’il se perpétue en août) :

Lune du Cerf

 

Nouvelle Lune d’Août et cycle lunaire complet (même s’il se perpétue en septembre) :

Lune de l’Esturgeon

 

Nouvelle Lune de Septembre et cycle lunaire complet (même s’il se perpétue en octobre) :

Lune du Maïs ou de la Récolte

 

Nouvelle Lune d’Octobre et cycle lunaire complet (même s’il se perpétue en novembre) :

La lune du chasseur

 

Nouvelle Lune de Novembre et cycle lunaire complet (même s’il se perpétue en décembre) :

La lune de l’obscurité

 

Nouvelle Lune de Décembre et cycle lunaire complet (même s’il se perpétue en janvier) :

Lune froide

 

Important : Quand le phénomène de la Lune Bleue se produit (deux pleines lunes dans un même mois calendaire), on ne lui donne pas de nom supplémentaire (exemple : une seconde Pleine Lune en janvier, sera nommée la Lune de neige (ou au pire Lune Bleue de neige), en aucun cas elle sera nommée la Lune du Loup (ou pire la Lune Bleue du Loup).

 

LUNE DU LOUP

La première lune de l’année (calendaire, non cyclique) a lieu au mois de janvier. Son nom fait référence à l’époque où les loups affamés viennent dans les villages à la recherche de nourriture.

 

LUNE DE NEIGE

Les anciens Amérindiens affirmaient que le plus gros volume de neige tombait au mois de février, ce qui explique pourquoi la lune de cette période est connue sous le nom de Lune des neiges (on l’appelait aussi la Lune de la faim, car c’était l’époque de plus grande difficulté à trouver de la nourriture). On retrouve (en Europe) ces similitudes avec la difficulté de se déplacer (les villages restant coupés les uns des autres) et la notion des galettes ou crêpes, temps de l’Imbolc … 

 

Temps de la Chandeleur … 

 

Les textes Wiccans font référence (eux aussi) à la neige, en incluant dans les invocations … L'hiver a tout recouvert de neige, l'air est froid, la terre, enveloppée de gel. Mais toi, Seigneur du Soleil, Dieu cornu des animaux, de la nature sauvage, tu nais à nouveau en secret de la gracieuse Déesse Mère, maîtresse de toutes fertilités. Je te salue, Dieu très grand ! Salut à toi, sois le bienvenu ! Dans leurs rites en traçant, pour son retour, un soleil dans la neige (quand il y en a) avec l’index droit.

 

LUNE DU VER

La dernière lune de l’hiver calendaire a lieu au mois de mars, généralement avant l’équinoxe du printemps. Connue sous les noms de Lune de Sucre ou Lune de Ver, elle représente l’éveil de la vie, après le gel.

 

LUNE ROSE

Célébration de la première étape du premier. On l’appelle aussi (depuis l’hébraïsme (Pessa’h פֶּסַח et la chrétienté (Pâques) la Lune de Pâques, phase lunaire qui se produit au mois d’avril.

 

LUNE DES FLEURS

La splendeur du printemps. La Lune des Fleurs ou Lune de Lait se produit en mai et indique un temps d’abondance et de fertilité.

 

LUNE DE FRAISE

Une référence claire à la saison de récolte de fraises, la lune de fraise a lieu au mois de juin (tous les 50 ans, la pleine lune de fraise coïncide avec le solstice d’été).

 

LUNE DU CERF

Aussi connu sous le nom de Thunder Moon (Lune du tonnerre), la Lune du Cerf est célébrée au mois de juillet. Les noms de lunes se réfèrent à des événements caractéristiques de l’époque : les orages et le développement des cornes de cerfs.

 

LUNE DE L’ESTURGEON

Associée aux tribus de pêche ancestrales, la Lune de l’Esturgeon au mois d’août, indique le moment idéal pour la pêche, avant l’arrivée des grandes marées d’équinoxes. Le moment le plus favorable, puisque les poissons remontent (comme les poissons séisme) justement avent ces grandes marées.

 

LUNE DE MAÏS

Connue sous le nom de lune de la moisson, la lune de maïs a lieu en septembre, près de l’équinoxe d’automne, bien que son cycle puisse également perdurer jusqu’en octobre, en coïncidant avec la lune du chasseur. Cette lune signale le début de la récolte de maïs, et des courges de fins de saisons (la citrouille d'Halloween).

 

LA LUNE DU CHASSEUR

La Lune du Chasseur a lieu en octobre et indique le moment idéal pour se préparer pour l’hiver, en collectant des peaux d’animaux, des fruits et de la viande (gibier), qui seront soumis à des processus de conservation.

 

LA LUNE DE L’OBSCURITÉ

Lune de L’Obscurité, lune du Brouillard, lune du Deuil apparaît en novembre. Elle marque les temps de la saison sombre, des célébrations de la Hátíð anda (Fête des Esprits) en Amérindien. Pour les Wiccan, qui la nomment la Lune du Castor elle se produit aussi au mois de novembre, indiquant le temps de l’installation des pièges de castors, dont les peaux seraient vendues au printemps suivant, mais ils sont ancrés dans la notion « végane » et dans le respect de la vie.

 

LUNE FROIDE

La lune d’avant le solstice d’hiver, au mois de décembre. Son nom annonce l’arrivée des températures les plus basses, pour les villes du nord.

 

Il est à noter que cette description correspond au suivi des noms des pleines lunes, dans l’Hémisphère Nord. Les praticiens de Wicca, qui sont généralement guidés par ce type de calendrier, par contre ne l’adaptent pas en fonction de leur emplacement alors qu’il faudrait considérer pour l’Hémisphère Sud que :

  • La Lune du Cerf sera en Janvier
  • La Lune de l’esturgeon en février
  • Lune du maïs en mars (équinoxe d’automne)
  • La Lune du chasseur en avril
  • La Lune de l’obscurité (ou du castor) en mai
  • Lune froide en juin (solstice d’hiver)
  • Lune du Loup en juillet
  • Lune des neiges en août
  • Lune du ver en septembre (équinoxe de printemps)
  • Lune rose en octobre
  • Lune des fleurs en novembre
  • Lune de fraise en décembre (solstice d’été)

Comme déjà mentionné, chaque ville ou civilisation a donné des noms de Lunes selon leur importance dans lesdites cultures.

 

Chez les Amérindiens

 

Parmi les Amérindiens, beaucoup maintiennent les anciens noms de lunes, sans compter les désignations introduites par les colons. Ce qui nous donne les différents noms ci-dessous :

 

LUNE DE JANVIER

  • Nom Hopi : lune de la vie
  • Nom Cherokee : lune froide

LUNE DE FÉVRIER

  • Nom Hopi : lune de purification et de renouvellement
  • Nom Cherokee : lune d’os

LUNE DE MARS

  • Nom Hopi : murmure de lune de vent
  • Nom Cherokee : lune de fraise

LUNE D’AVRIL

  • Nom Hopi : lune qui protège ses vents
  • Nom Cherokee : lune des fleurs

LUNE DE MAI

  • Nom Hopi : lune de l’attente
  • Nom Cherokee : la lune des semences

LUNE DE JUIN

  • Nom Hopi : la lune des semences
  • Nom Cherokee : lune de maïs

LUNE DE JUILLET

  • Nom Hopi : lune de la danse
  • Nom Cherokee : lune du maïs mûr

LUNE D’AOÛT

  • Nom Hopi : lune de la joie
  • Nom de cherokee : lune de sécheresse

LUNE DE SEPTEMBRE

  • Nom Hopi : récolte lune
  • Nom de Cherokee : lune de noix

LUNE D’OCTOBRE

  • Nom Hopi : lune cheveux longs
  • Nom Cherokee : récolte lune

LUNE DE NOVEMBRE

  • Nom Hopi : la lune des jeunes faucons
  • Nom Cherokee : lune de commerce

LUNE DE DÉCEMBRE

  • Nom Hopi : lune de respect
  • Nom Cherokee : lune de neige

Chez les Celtes

 

LUNE DES SERBES (PREMIÈRE LUNAISON)

  • Nom celtique : Luis
  • Date : du 21 janvier au 17 février

LUNE DE FRESNO (DEUXIÈME LUNAISON)

  • Nom celtique : Nion
  • Date : du 18 février au 17 mars

LUNE LISSE (TROISIÈME LUNAISON)

  • Nom celtique : Fearn
  • Date : du 18 mars au 14 avril

LUNE DE LA SAUCE (QUATRIÈME LUNAISON)

  • Nom celtique : Saille
  • Date : du 15 avril au 12 mai

LUNE DE L’ÉPINE (CINQUIÈME LUNAISON)

  • Nom celtique : Utah
  • Date : du 13 mai au 9 juin

LUNE DE ROBLE (SIXIÈME LUNAISON)

  • Nom celtique : Duir
  • Date : du 10 juin au 7 juillet

LUNE DE HOUX (SEPTIÈME LUNAISON)

  • Nom celtique : Tinné
  • Date : du 8 juillet au 4 août

LUNE DE LA NOISETTE (HUITIÈME LUNAISON)

  • Nom celtique : Coll
  • Date : du 05 août au 01 septembre

LUNE DE LA VIGNE (NEUVIÈME LUNAISON)

  • Nom celtique : Muin
  • Date : du 02 au 29 septembre

LUNE DE LIERRE (DIXIÈME LUNAISON)

  • Nom celtique : Gort
  • Date : du 30 septembre au 27 octobre

LUNE DU ROSEAU (ONZIÈME LUNAISON)

  • Nom celtique : Ngetal
  • Date : du 28 octobre au 24 novembre

LUNE DE SUREAU (DOUZIÈME LUNAISON)

  • Nom celtique : Ruis
  • Date : du 25 novembre au 23 décembre

LUNE DE BOULEAU (TREIZIÈME LUNAISON)

  • Nom celtique : Beth
  • Date : du 24 décembre au 20 janvier

Chez les Mayas

 

LUNE MAGNÉTIQUE DE TZOOTZ

  • Animal : Batte
  • Date : du 26 juillet au 22 août

LUNE DE DZEC

  • Animal : Scorpion ou scorpion
  • Date : du 23 août au 19 septembre

LUNE ÉLECTRIQUE DE KEH

  • Animal : Cerf
  • Date : du 20 septembre au 17 octobre

LUNE AUTO-EXISTANTE DE MOAN

  • Animal : Chouette
  • Date : du 18 octobre au 14 novembre

LUNE DU CERF DE KUTZ

  • Animal : Paon
  • Date : du 15 novembre au 12 décembre

LUNE RYTHMIQUE DE KIBRAY

  • Animal : Lézard
  • Date : du 13 décembre au 9 janvier

LUNE RÉSONNANTE DE BATZ KIMIL

  • Animal : Singe
  • Date : du 10 janvier au 6 février

LUNE GALACTIQUE DE COZ

  • Animal : Faucon
  • Date : du 7 février au 6 mars

LUNE SOLAIRE DE BALAM

  • Animal : Jaguar
  • Date : du 7 mars au 3 avril

LUNE PLANÉTAIRE DE FEX

  • Animal : Chien ou Renard
  • Date : du 3 avril au 1er mai

LUNE SPECTRALE DE KAN

  • Animal : Serpent
  • Date : du 2 mai au 29 mai

LUNE DE CRISTAL DE TZUB

  • Animal : Lapin ou Écureuil
  • Date : du 30 mai au 26 juin

LUNE COSMIQUE D’AAK

  • Animal : Tortue
  • Date : du 27 juin au 24 juillet

 

Note importante : lorsque l’horoscope maya fait référence au paon, il ne fait pas allusion à la dinde ou au paon commun (cet oiseau est originaire d’Asie). Le nom Kutz a été appliqué par les Mayas à Ocellata Meleagris, et se caractérise par un plumage vert irisé et le cuivre (certaines théories suggèrent que les deux espèces de dindes pourraient partager l’information génétique). Il est possible que l’utilisation du terme paon pour identifier Kutz, soit faite parce que l’image de cet oiseau est beaucoup plus populaire que celle de la dinde ocellée, une espèce considérée comme menacée actuellement.

 

Les 4 principaux rituels

(pour chaque lune)

 

LA NOUVELLE LUNE

Elle représente le début d’un nouveau cycle lunaire et celui-ci permettra de fixer de nouveaux objectifs, comme de débuter un nouveau projet. De plus, le fait de pratiquer une méditation durant la nouvelle lune permet d’obtenir une purification, elle favorise l’évacuation des énergies chargées et datées.

 

LE PREMIER QUARTIER

L’on profite généralement de ce premier quartier de lune pour recharger les énergies positives et en tirer profit. L’on aura aussi accès à des énergies puissantes, qui sont à la fois moins lourdes et moins chargées. Donc, moment idéal pour faire le plein d’énergie positive pour le mois avec ces rituels lunaires. Le tout peut se faire grâce à des ornements, des pierres précieuses, d’herbes sacrées, de vibrations (musiques, chants, tambours), des fumigations d’herbes odorantes (Foin d’odeur ou lichen par exemple).

 

LA PLEINE LUNE

C’est à ce moment que l’on ressent la joie et le désir d’avancer, le tout pouvant atteindre l’extase. C’est également le moment opportun de mettre en place les choses à faire pour atteindre les objectifs dédiés lors de la Nouvelle Lune. La confiance et la force seront présent pour mener vers un résultat positif. L’instant de « récolte » des inspirations déposée en la Nouvelle lune précédente.

 

LE DERNIER QUARTIER

Grâce à cette phase, c’est l’occasion de bien réussir l’ensemble de ce qui a été commencé comme travail personnel. Agir pour changer les croyances afin de pouvoir transformer les objectifs en affirmation réelle.

 

« Un rituel pour chaque lune : cela crée un impact sur notre esprit ! »

 

Les phases intermédiaires

 

Le commun des mortel et le pratiquant wiccan ne connait généralement que ces phases habituelles. Pourtant, dans le grand vibratoire, il y en a quatre intermédiaires et elles vont également permettre d’effectuer des rituels lunaires.

 

LE PREMIER CROISSANT

A ne pas confondre avec le Premier Quartier

Rituel pour nettoyer les énergies négatives et les mauvaises influences.

 

LA GIBBEUSE CROISSANTE

Entre Premier Quartier et Pleine Lune

Rituel pour visualiser les succès dans les objectifs fixés précédemment. Il se faut les visualiser avec le plus de détails possibles. Faire appels à tous ses sens.

 

LA GIBBEUSE DÉCROISSANTE

Entre Pleine Lune et Dernier Quartier

Le moment parfait pour apprendre à mieux se connaître, il peut parfois être difficile de rester calme et serein durant cette phase lunaire.

 

LE DERNIER CROISSANT

A ne pas confondre avec le Dernier Quartier

Se libérer des rancunes, des culpabilités, des regrets et laisser place aux rêves ! Laisser l’Univers faire son travail et surtout lui faire confiance afin de pouvoir obtenir ce qui semble bon. Libérer de tout, visualiser à quel point ceci est libérateur et satisfaisant.

 

Recommandations !

 

Pour se libérer des émotions négatives et réaliser les objectifs, porter une attention particulière au rituel pour chaque lune.

 

Grâce aux pouvoirs de la lune, l’on aura la chance de profiter de tous les rituels possibles avec ce magnifique astre. Ceci permettra d’acquérir beaucoup de bienfaits et de libérer la négativité. Ainsi, l’on aura la chance de bien travailler sur l’essentiel, le « SOI » intérieur.